La SNCB change en effet ses horaires dans quinze jours. Le temps de parcours vers et au départ de Bruxelles sera parfois un peu plus long. Ce rallongement suit une décision qui vise à rajouter une minute supplémentaire au "goulot d'étranglement" bruxellois où les trains sont retardés lors des heures de pointe.

Concrètement, cette minute est ajoutée au "matériel remorqué". Il s'agit de trains qui sont tirés par une locomotive. "Il s'agit de matériel lourd, de voitures à double étage par exemple, et le train est alors un peu plus lent", explique Bart Crols, porte-parole de la SNCB.

La SNCB change en effet ses horaires dans quinze jours. Le temps de parcours vers et au départ de Bruxelles sera parfois un peu plus long. Ce rallongement suit une décision qui vise à rajouter une minute supplémentaire au "goulot d'étranglement" bruxellois où les trains sont retardés lors des heures de pointe. Concrètement, cette minute est ajoutée au "matériel remorqué". Il s'agit de trains qui sont tirés par une locomotive. "Il s'agit de matériel lourd, de voitures à double étage par exemple, et le train est alors un peu plus lent", explique Bart Crols, porte-parole de la SNCB.