Il a également décidé de stopper les livraisons à la Turquie de matériels provenant d'entreprises flamandes et pouvant, d'après lui, servir à des fins militaires. Cet acte intervient dans le cadre de sa fonction de ministre flamand "des Affaires étrangères", et non plus "de la politique étrangère". Il est avant tout symbolique, mais n'est pas pour autant anodin.
...