La cellule a fait le point sur la situation avec les représentants des services concernés du Service public de Wallonie, du secteur de production et distribution d'eau potable et du secteur de l'énergie.

Il en est ressorti que les débits des cours d'eau, les niveaux des nappes souterraines ainsi que les volumes stockés dans les barrages-réservoirs sont en baisse constante. De plus, les prévisions météo de l'IRM, pour la semaine à venir, annoncent des précipitations faibles (une dizaine de millimètres) avant un retour à un temps sec.

Les acteurs publics ont dès lors confirmé un certain nombre de décisions en conséquence.

L'eau de distribution publique est est assurée normalement partout, parfois avec des restrictions comme c'est le cas dans les communes de Beauraing, Rochefort, Ciney, Hamois, Havelange, Somme-Leuze, Hotton, Stoumont, Gouvy, Tintigny, Nassogne et Tellin. Un courrier de rappel des mesures de restrictions de consommation de l'eau de distribution sera envoyé à la population dans le courant de la semaine prochaine.

En ce qui concerne les kayaks, deux tronçons sont ouverts sur l'Amblève. Partout ailleurs, le niveau est trop bas et les mesures d'interdiction habituelles sont maintenues.

Les zones de baignades ont une bonne qualité et ne sont pas interdites à l'exception du Grand Large à Péronnes.

En forêt, le risque de départ de feux persiste car la végétation basse est encore très sèche. Les mesures du Code forestier demeurent suffisantes pour minimiser le risque d'incendie.

La pêche en eaux vives demeure interdite jusqu'au 30 septembre inclus car la situation globale ne s'est pas améliorée.

L'interdiction de fonctionnement des micro-centrales hydroélectriques est également maintenue, jusqu'à nouvel ordre, sauf pour celles des "barrages-réservoirs".

En matière de navigation, le regroupement des bateaux aux écluses et les "pompages de recirculation" d'eau sont maintenus.

Enfin, concernant l'agriculture, l'IRM a confirmé le caractère exceptionnel de la sécheresse pour la période incluant le mois d'août, pour l'ensemble des communes wallonnes. Le délai pour la tenue et la rédaction des procès-verbaux a été fixée au 30 novembre 2018. Ces procès-verbaux, qui constituent la pièce principale du dossier pour une intervention éventuelle du Fonds des calamités agricoles, seront ensuite transmis à la DG Agriculture, Ressources naturelles et Environnement pour le 31 décembre 2018.

Les services et les utilisateurs de la ressource en eau sont invités à être particulièrement vigilants et à transmettre au CRC-W (081/256.141, permanence 24h/24h 7j/7) toute évolution défavorable de leur situation.

Afin d'assurer le suivi de la situation, la prochaine réunion est fixée au mardi 2 octobre à 10h dans les locaux du CRC-W.

La cellule a fait le point sur la situation avec les représentants des services concernés du Service public de Wallonie, du secteur de production et distribution d'eau potable et du secteur de l'énergie. Il en est ressorti que les débits des cours d'eau, les niveaux des nappes souterraines ainsi que les volumes stockés dans les barrages-réservoirs sont en baisse constante. De plus, les prévisions météo de l'IRM, pour la semaine à venir, annoncent des précipitations faibles (une dizaine de millimètres) avant un retour à un temps sec. Les acteurs publics ont dès lors confirmé un certain nombre de décisions en conséquence. L'eau de distribution publique est est assurée normalement partout, parfois avec des restrictions comme c'est le cas dans les communes de Beauraing, Rochefort, Ciney, Hamois, Havelange, Somme-Leuze, Hotton, Stoumont, Gouvy, Tintigny, Nassogne et Tellin. Un courrier de rappel des mesures de restrictions de consommation de l'eau de distribution sera envoyé à la population dans le courant de la semaine prochaine. En ce qui concerne les kayaks, deux tronçons sont ouverts sur l'Amblève. Partout ailleurs, le niveau est trop bas et les mesures d'interdiction habituelles sont maintenues. Les zones de baignades ont une bonne qualité et ne sont pas interdites à l'exception du Grand Large à Péronnes. En forêt, le risque de départ de feux persiste car la végétation basse est encore très sèche. Les mesures du Code forestier demeurent suffisantes pour minimiser le risque d'incendie. La pêche en eaux vives demeure interdite jusqu'au 30 septembre inclus car la situation globale ne s'est pas améliorée. L'interdiction de fonctionnement des micro-centrales hydroélectriques est également maintenue, jusqu'à nouvel ordre, sauf pour celles des "barrages-réservoirs". En matière de navigation, le regroupement des bateaux aux écluses et les "pompages de recirculation" d'eau sont maintenus. Enfin, concernant l'agriculture, l'IRM a confirmé le caractère exceptionnel de la sécheresse pour la période incluant le mois d'août, pour l'ensemble des communes wallonnes. Le délai pour la tenue et la rédaction des procès-verbaux a été fixée au 30 novembre 2018. Ces procès-verbaux, qui constituent la pièce principale du dossier pour une intervention éventuelle du Fonds des calamités agricoles, seront ensuite transmis à la DG Agriculture, Ressources naturelles et Environnement pour le 31 décembre 2018. Les services et les utilisateurs de la ressource en eau sont invités à être particulièrement vigilants et à transmettre au CRC-W (081/256.141, permanence 24h/24h 7j/7) toute évolution défavorable de leur situation. Afin d'assurer le suivi de la situation, la prochaine réunion est fixée au mardi 2 octobre à 10h dans les locaux du CRC-W.