Les représentants de la ville de La Louvière et des différentes sociétés carnavalesques de l'entité se sont réunis jeudi afin de statuer officiellement et conjointement sur l'organisation des manifestations folkloriques en 2021. Il a été décidé que la saison carnavalesque louviéroise, comprenant les répétitions, les soumonces et les carnavals proprement dits, ne pourront pas être organisés en 2021. Les festivités n'avaient pas pu avoir lieu au printemps 2020, en raison de la première vague de la pandémie. Le carnaval louviérois "du Laetare" était programmé du 13 au 16 mars 2021.

"Dans une situation sanitaire critique dont il est très malaisé de connaître l'évolution à court, comme à long terme, la tenue des Carnavals, événements populaires et participatifs par excellence, pose de nombreuses questions de santé publique", ont indiqué jeudi les autorités louviéroises.

Le Collège communal de La Louvière a, par ailleurs, indiqué qu'il "prévoit de soutenir, à travers le plan de relance qui est en cours de développement, le folklore ainsi que le commerce local, y compris le secteur horeca, durement touché par l'arrêt de son activité."

Les représentants de la ville de La Louvière et des différentes sociétés carnavalesques de l'entité se sont réunis jeudi afin de statuer officiellement et conjointement sur l'organisation des manifestations folkloriques en 2021. Il a été décidé que la saison carnavalesque louviéroise, comprenant les répétitions, les soumonces et les carnavals proprement dits, ne pourront pas être organisés en 2021. Les festivités n'avaient pas pu avoir lieu au printemps 2020, en raison de la première vague de la pandémie. Le carnaval louviérois "du Laetare" était programmé du 13 au 16 mars 2021. "Dans une situation sanitaire critique dont il est très malaisé de connaître l'évolution à court, comme à long terme, la tenue des Carnavals, événements populaires et participatifs par excellence, pose de nombreuses questions de santé publique", ont indiqué jeudi les autorités louviéroises. Le Collège communal de La Louvière a, par ailleurs, indiqué qu'il "prévoit de soutenir, à travers le plan de relance qui est en cours de développement, le folklore ainsi que le commerce local, y compris le secteur horeca, durement touché par l'arrêt de son activité."