En 2003, l'enseignement flamand se classait parmi les meilleurs du monde. Les écoliers du nord du pays occupaient la première place du classement Pisa de l'OCDE en mathématiques et la troisième en lecture.

Mais le niveau a fortement baissé ces dernières années, d'après une étude de la KULeuven, parue dans la revue spécialisée TORB. Ses auteurs ont combiné les résultats des classements Pisa avec ceux de deux autres études internationales : PIRLS, qui évalue la maîtrise de la langue et l'aptitude à la lecture, et TIMSS, qui compare les compétences des élèves en sciences et mathématiques.

Selon la KULeuven, l'avantage que possédaient les élèves flamands sur les francophones en matière de lecture s'est réduit de moitié. Si les résultats diffèrent selon les réseaux, l'enseignement catholique accuse les plus importants reculs.

En 2003, l'enseignement flamand se classait parmi les meilleurs du monde. Les écoliers du nord du pays occupaient la première place du classement Pisa de l'OCDE en mathématiques et la troisième en lecture. Mais le niveau a fortement baissé ces dernières années, d'après une étude de la KULeuven, parue dans la revue spécialisée TORB. Ses auteurs ont combiné les résultats des classements Pisa avec ceux de deux autres études internationales : PIRLS, qui évalue la maîtrise de la langue et l'aptitude à la lecture, et TIMSS, qui compare les compétences des élèves en sciences et mathématiques. Selon la KULeuven, l'avantage que possédaient les élèves flamands sur les francophones en matière de lecture s'est réduit de moitié. Si les résultats diffèrent selon les réseaux, l'enseignement catholique accuse les plus importants reculs.