Bien que Di Rupo ait fait entrer Magnette au parti en 2007, il y a depuis quelque temps de l'eau dans le gaz entre les deux. Si, ces derniers mois, Magnette prêchait surtout la passion de la gauche, Di Rupo parlait surtout de "responsabilité". Néanmoins, le politologue Vincent Laborderie (UCL) ne s'attend pas à de gros changements lorsque Magnette reprendra la présidence. "Il était plus facile pour Magnette de se positionner à gauche tant qu'il n'était pas le président. Je s...