Le manque d'argent se fait ressentir de façon diverse. Même l'accès à la banque de données des entreprises ne peut plus être acquitté parce que trop cher. Une source d'informations pourtant primordiale pour les enquêtes sur les entreprises qui ont des comptes dans des paradis fiscaux selon le journal De Morgen. Selon ce même journal, le service antifraude se serait vu obligé de demander la liste au journal De Tijd puisqu'ils n'ont pas pu avoir accès à cette information.

La porte-parole de la police Tinne Hollevoet n'a pu que confirmer au journal que la police traversait une période difficile. "On ne peut qu'espérer que tout rentre dans l'ordre au plus vite".

Plus de papier

Les syndicats expriment eux aussi leur colère. Ce n'est pas seulement le service antifraude qui se trouve à court de moyens : on doit économiser à chaque niveau. "La police de la route doit utiliser du papier jaune, car il n'y a plus de blanc en stock ni le budget pour en racheter" précise Jan Adam de l'ACV. Le syndicaliste prédit que la situation ne va faire que s'empirer : "à la suite du dernier budget, la police doit économiser 41 millions supplémentaires. C'est catastrophique".

(Belga/TV) / trad ML

Le manque d'argent se fait ressentir de façon diverse. Même l'accès à la banque de données des entreprises ne peut plus être acquitté parce que trop cher. Une source d'informations pourtant primordiale pour les enquêtes sur les entreprises qui ont des comptes dans des paradis fiscaux selon le journal De Morgen. Selon ce même journal, le service antifraude se serait vu obligé de demander la liste au journal De Tijd puisqu'ils n'ont pas pu avoir accès à cette information. La porte-parole de la police Tinne Hollevoet n'a pu que confirmer au journal que la police traversait une période difficile. "On ne peut qu'espérer que tout rentre dans l'ordre au plus vite". Plus de papier Les syndicats expriment eux aussi leur colère. Ce n'est pas seulement le service antifraude qui se trouve à court de moyens : on doit économiser à chaque niveau. "La police de la route doit utiliser du papier jaune, car il n'y a plus de blanc en stock ni le budget pour en racheter" précise Jan Adam de l'ACV. Le syndicaliste prédit que la situation ne va faire que s'empirer : "à la suite du dernier budget, la police doit économiser 41 millions supplémentaires. C'est catastrophique". (Belga/TV) / trad ML