La police de Malines aurait reçu fin novembre une information depuis Molenbeek sur Abid Aberkan, un cousin de Salah Abdeslam, qui était dans un processus de radicalisation. Le 7 décembre la police fait un rapport d'information. Il y serait clairement stipulé que Aberkan, le fils de Djamila Mohamed qui habite rue des Quatre vents auraient eu des contacts avec les frères Abdeslam". Le rapport date de trois semaines après les attentats de Paris, alors que le niveau de menace était au niveau quatre à Bruxelles.

L'organe de contrôle des services de police, le Comité P, a confirmé l'ouverture d'une enquête pour une information qui n'a pas circulé. Dès le 7 décembre, un policier de Malines a signalé dans un rapport l'adresse du 79 rue des Quatre vents, où a été appréhendé ce mois-ci Salah Abdeslam, le seul suspect vivant des attentats de Paris du 13 novembre. Le rapport n'avait pas été transmis à la cellule antiterrorisme.