Ces nouvelles armes doivent servir à neutraliser des suspects sans risquer de les tuer, indiquent lundi les journaux de Mediahuis.

Les quatre FN 303 commandés par la police locale d'Anvers sont destinées à des unités de réaction rapides. Ces unités, composées de trois agents très entraînés, circulant en voiture banalisée, ont été constituées à la suite des attentats contre le magazine Charlie Hebdo au début de l'année à Paris.

Ces armes semi-automatiques, uniques en Belgique, tirent des projectiles en plastique contenant de la peinture ou du spray au poivre.

La police d'Anvers sera la première à utiliser ce type d'arme.

Ces nouvelles armes doivent servir à neutraliser des suspects sans risquer de les tuer, indiquent lundi les journaux de Mediahuis.Les quatre FN 303 commandés par la police locale d'Anvers sont destinées à des unités de réaction rapides. Ces unités, composées de trois agents très entraînés, circulant en voiture banalisée, ont été constituées à la suite des attentats contre le magazine Charlie Hebdo au début de l'année à Paris.Ces armes semi-automatiques, uniques en Belgique, tirent des projectiles en plastique contenant de la peinture ou du spray au poivre. La police d'Anvers sera la première à utiliser ce type d'arme.