"Il y a bien sûr un certain nombre de choses qui ne s'y trouvent pas et cela peut naturellement être plus libéral, mais on est à des kilomètres de la note Magnette qui était imbuvable", a-t-il souligné, interrogé par la VRT. "Sur cette base, on peut discuter", a-t-il ajouté. Telle qu'elle a été éventée dans la presse, la note ne mentionne pas le relèvement de la pension minimum à 1.500 euros. Or, le sp.a en fait son exigence première. "Qui a travaillé toute sa vie doit pouvoir compter sur une pension minimum à 1.500 euros, pas un euro de moins", a souligné le député Joris Vandenbroucke.

Les différences sont moins grandes avec la note Magnette que ce qu'on en dit (Calvo)

Le député Kristof Calvo (Ecolo-Groen) a contesté jeudi la version que donnaient certains de la note des informateurs Georges-Louis Bouchez (MR) et Joachim Coens (CD&V). Les différences avec la note de Paul Magnette (PS) "sont moins grandes que ce que certains laissent penser", a-t-il expliqué à la VRT. La note est présentée comme étant de centre-droite voire de droite. "Il y a des éléments qui circulent et qui sont exacts et d'autres qui ne le sont pas. J'ai d'ailleurs compris que l'on allait fortement adapter cette note", a souligné M. Calvo.

Il est évident, à ses yeux, que la note des présidents du MR et du CD&V ne serait pas la même que celle de M. Magnette mais il y a tout de même des ressemblances.

"Les différences sont moins grandes que ce que certains laissent penser", a-t-il ajouté.

Les écologistes sont toujours prêts à entrer dans une coalition "de partis qui veulent donner un avenir à ce pays", a encore dit M. Calvo. "Il y a sept mois que l'on cherche une solution avec la N-VA mais 'solution' et 'N-VA', ce sont des notions difficiles à concilier".

"Il y a bien sûr un certain nombre de choses qui ne s'y trouvent pas et cela peut naturellement être plus libéral, mais on est à des kilomètres de la note Magnette qui était imbuvable", a-t-il souligné, interrogé par la VRT. "Sur cette base, on peut discuter", a-t-il ajouté. Telle qu'elle a été éventée dans la presse, la note ne mentionne pas le relèvement de la pension minimum à 1.500 euros. Or, le sp.a en fait son exigence première. "Qui a travaillé toute sa vie doit pouvoir compter sur une pension minimum à 1.500 euros, pas un euro de moins", a souligné le député Joris Vandenbroucke. Le député Kristof Calvo (Ecolo-Groen) a contesté jeudi la version que donnaient certains de la note des informateurs Georges-Louis Bouchez (MR) et Joachim Coens (CD&V). Les différences avec la note de Paul Magnette (PS) "sont moins grandes que ce que certains laissent penser", a-t-il expliqué à la VRT. La note est présentée comme étant de centre-droite voire de droite. "Il y a des éléments qui circulent et qui sont exacts et d'autres qui ne le sont pas. J'ai d'ailleurs compris que l'on allait fortement adapter cette note", a souligné M. Calvo. Il est évident, à ses yeux, que la note des présidents du MR et du CD&V ne serait pas la même que celle de M. Magnette mais il y a tout de même des ressemblances. "Les différences sont moins grandes que ce que certains laissent penser", a-t-il ajouté. Les écologistes sont toujours prêts à entrer dans une coalition "de partis qui veulent donner un avenir à ce pays", a encore dit M. Calvo. "Il y a sept mois que l'on cherche une solution avec la N-VA mais 'solution' et 'N-VA', ce sont des notions difficiles à concilier".