Parmi les dernières recrues, certaines ont été actives durant toute leur vie d'adulte dans des milieux fascistes et ont été des membres actifs dans la direction du VB. Il est vrai que jusqu'à aujourd'hui les procédures d'adhésion au sein de la N-VA étaient extrêmement floues. Tout au plus signalait-on que les racistes n'étaient pas les bienvenus. L'arrivée du sénateur extrémiste Jurgen Ceder dans la section N-VA à Dilbeek en vue des communales d'octobre a, semble-t-il, été celle de trop pour certains membres du parti.

Une série de mandataires N-VA, emmenés par le président du parlement flamand Jan Peumans, ont mené la fronde lundi en bureau de parti contre le nombre croissant d'ex-Belangers sur les listes des nationalistes. Jurgen Ceder est l'une des plumes de l'actualisation du programme du VB, qui propose des solutions aux relents racistes en matière d'immigration, commente De Standaard.

Le président de la N-VA Bart De Wever a assuré que les transferts en provenance de la N-VA appartenaient désormais au passé.En février dernier, le même Bart De Wever avait pourtant vertement répliqué à la ministre flamande sp.a Freya Van Den Bossche, qui s'inquiétait de voir une vingtaine d'ex-VB passer dans les rangs de la N-VA - partenaire de coalition du sp.a et du CD&V au sein du gouvernement flamand - pour figurer sur les listes communales.

LeVif.be avec Belga

Parmi les dernières recrues, certaines ont été actives durant toute leur vie d'adulte dans des milieux fascistes et ont été des membres actifs dans la direction du VB. Il est vrai que jusqu'à aujourd'hui les procédures d'adhésion au sein de la N-VA étaient extrêmement floues. Tout au plus signalait-on que les racistes n'étaient pas les bienvenus. L'arrivée du sénateur extrémiste Jurgen Ceder dans la section N-VA à Dilbeek en vue des communales d'octobre a, semble-t-il, été celle de trop pour certains membres du parti. Une série de mandataires N-VA, emmenés par le président du parlement flamand Jan Peumans, ont mené la fronde lundi en bureau de parti contre le nombre croissant d'ex-Belangers sur les listes des nationalistes. Jurgen Ceder est l'une des plumes de l'actualisation du programme du VB, qui propose des solutions aux relents racistes en matière d'immigration, commente De Standaard.Le président de la N-VA Bart De Wever a assuré que les transferts en provenance de la N-VA appartenaient désormais au passé.En février dernier, le même Bart De Wever avait pourtant vertement répliqué à la ministre flamande sp.a Freya Van Den Bossche, qui s'inquiétait de voir une vingtaine d'ex-VB passer dans les rangs de la N-VA - partenaire de coalition du sp.a et du CD&V au sein du gouvernement flamand - pour figurer sur les listes communales. LeVif.be avec Belga