En septembre, le Premier ministre belge avait annoncé devant l'Assemblée générale de l'ONU que la Belgique signerait ce pacte à Marrakech en décembre. Six semaines plus tard, il pourrait bien ne pas être en mesure de tenir sa promesse.

"Nous ne signerons pas ce texte", a confirmé une porte-parole du Secrétaire d'État à l'Asile et à la Migration Theo Francken (N-VA) à De Standaard.

La Belgique pourrait dès lors se ranger du côté du Premier ministre hongrois Viktor Orban et du Premier autrichien Sebastian Kurz. En tous cas, le texte ne peut plus être modifié.