Ce sondage indique que la N-VA du bourgmestre Bart De Wever recueille 26,1% des intentions de vote (en perte de 11,6 points de pourcentage par rapport au scrutin communal de 2012), contre en 24,2% à Groen (en hausse de 16,3 points de pourcentage).

Les autres partis suivent à une distance respectable: le spa.a serait le troisième parti à Anvers, avec 13,6% des intentions de vote.

En octobre 2012, les socialistes avaient, en cartel, avec le CD&V, obtenu 28,6% des voix.

Dans le sondage publié vendredi, les chrétiens-démocrates - dont la tête de liste l'an prochain sera le vice-Premier ministre Kris Peeters - récoltent 10,2% des intentions de votes, devant le Vlaams Belang (8,7%) et le PVDA+ - alias PTB - (8,2%) et l'Open Vld (6,4%).

En cas de cartel entre le sp.a et Groen, leur liste obtiendrait 30,6% des voix.

A la question "qui choisiriez-vous comme prochain bourgmestre?", 40% des personnes interrogées penchent en faveur de M. De Wever. Son challenger CD&V Kris Peeters récolte 15% d'opinions favorables.

Ce sondage a été réalisé par téléphone par Ipsos auprès de 800 Anversois. La marge d'erreur se situe entre 3 et 4%.

Ce sondage indique que la N-VA du bourgmestre Bart De Wever recueille 26,1% des intentions de vote (en perte de 11,6 points de pourcentage par rapport au scrutin communal de 2012), contre en 24,2% à Groen (en hausse de 16,3 points de pourcentage). Les autres partis suivent à une distance respectable: le spa.a serait le troisième parti à Anvers, avec 13,6% des intentions de vote. En octobre 2012, les socialistes avaient, en cartel, avec le CD&V, obtenu 28,6% des voix. Dans le sondage publié vendredi, les chrétiens-démocrates - dont la tête de liste l'an prochain sera le vice-Premier ministre Kris Peeters - récoltent 10,2% des intentions de votes, devant le Vlaams Belang (8,7%) et le PVDA+ - alias PTB - (8,2%) et l'Open Vld (6,4%). En cas de cartel entre le sp.a et Groen, leur liste obtiendrait 30,6% des voix. A la question "qui choisiriez-vous comme prochain bourgmestre?", 40% des personnes interrogées penchent en faveur de M. De Wever. Son challenger CD&V Kris Peeters récolte 15% d'opinions favorables. Ce sondage a été réalisé par téléphone par Ipsos auprès de 800 Anversois. La marge d'erreur se situe entre 3 et 4%.