Environ 30 % de ces munitions contiendraient des agents chimiques. " Il n'a pas été démontré qu'une évacuation serait la meill...

Environ 30 % de ces munitions contiendraient des agents chimiques. " Il n'a pas été démontré qu'une évacuation serait la meilleure option. Les autorités peuvent laisser le site en l'état ou l'encapsuler. D'autres études sont nécessaires. " Le site Paardenmarkt fait néanmoins l'objet d'un monitoring annuel. En 2018, pour la première fois, des produits de dégradation ont été retrouvés dans les échantillons. Le budget du monitoring a alors été doublé. " Les concentrations mesurées sont loin des concentrations maximales autorisées et ne présentent aucun risque pour la santé publique ", a toutefois affirmé le ministre. M. La.