Grondement sourd des pelles mécaniques, va-et-vient des tombereaux, mise en place de trois foreuses de pieux de fondation... Après plusieurs mois de travaux préparatoires, le chantier de construction de la maxiprison de Haren, aux confins de la Région bruxelloise, passe à la vitesse supérieure. Les 20 hectares de l'espace naturel du Keelbeek sur lesquels doivent être édifiés les différentes entités de cet établissement pénitentiaire ne sont déjà plus qu'un vaste terrain à bâtir, nivelé et sillonné par des engins de chantier. Des centaines d'arbres ont été abattus, les travaux de dépollution des sols et de terrassement sont terminés et le chemin du Keelbeek qui traverse la zone a été déplacé et macadamisé. Il est question, à présent, de la pose des fondations des bâtiments. C'est ce qu'indiquent, sur leur site Internet, les firmes Denys (Gand) et FCC Construcción (Barcelone), partenaires du consortium Cafasso chargé, par le fédéral, de réaliser la plus grande prison du pays. Selon le planning, le gros oeuvre commencera cet été et la mise en service progressive du complexe est prévue à partir de l'été 2022.
...