Les détails de cette épure seront présentés vendredi matin à 9h00 lors d'une conférence de presse au siège du gouvernement, place Surlet de Chokier, à Bruxelles. Le projet de budget de la FWB pourra donc être soumis aux instances européennes avant la traditionnelle date buteur du 15 octobre. La semaine dernière, en commission du Parlement, le ministre du Budget de la FWB, Frédéric Daerden (PS), avait déjà confirmer viser un déficit courant de quelque 600 millions d'euros pour l'an prochain, un dérapage rarement égalé par le passé en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Il avait ajouté dans la foulée que la majorité PS-MR-Ecolo n'entendait pas revenir à l'équilibre budgétaire d'ici la fin de cette législature 2019-2024, mais sans pour autant "laisser filer les déficits". Confrontée à des paramètres économiques défavorables, dépourvue de toute capacité fiscale, et engagée dans une série de réformes en matière d'enseignement, la Fédération devrait donc creuser davantage sa dette. Le ministre Daerden avait toutefois indiqué la semaine dernière vouloir limiter la charge annuelle de celle-ci à 2% des recettes de la Fédération qui tournent aujourd'hui autour de 11 milliards d'euros par an.