Le sociologue souligne le manque de foi en politique de la jeune génération. Ainsi, à peine 16% des jeunes comptent sur la politique pour leur vie personnelle, ce qui est à peine plus que les 13% qui comptent sur Dieu. En outre, Elchardus constate que les partis politiques existants ne répondent pas aux souhaits des jeunes. "60% des jeunes veulent une société qui soit de gauche sur le plan socio-économique et qui forme en même temps une communauté délimitée. Car les partis qui se positionnent à gauche sur le plan socio-économique, sont plutôt cosmopolites et les partis de droite défendent une comm...