L'origine de l'incident est due à un matelas en caoutchouc incendié, selon la police de Bruxelles. L'incendie a été maîtrisé peu après 17h30 et la gare est à nouveau accessible. Personne n'a été blessé.

Quatre des six voies entre les deux gares ont été rouvertes à la circulation, selon Infrabel. Le SNCB signale que des retards et des annulations sont possibles. L'entièreté des voies avaient été fermées sur ordre des services de sécurité (police et pompiers).

"C'était un petit incendie technique sur la jonction Nord-Midi", a déclaré le chef des pompiers, le capitaine Smolders. "Nous avions déjà eu un incident similaire il y a quelques mois. Il ne s'agit pas d'une intervention majeure, mais cela provoque beaucoup de fumée. C'est pourquoi nous avons décidé de suspendre le trafic ferroviaire pour que notre personnel puisse travailler en toute sécurité. Nous ne voulions pas non plus prendre de risque pour les passagers. C'est pourquoi la Gare Centrale a été évacuée pendant une courte durée."

L'origine de l'incident est due à un matelas en caoutchouc incendié, selon la police de Bruxelles. L'incendie a été maîtrisé peu après 17h30 et la gare est à nouveau accessible. Personne n'a été blessé.Quatre des six voies entre les deux gares ont été rouvertes à la circulation, selon Infrabel. Le SNCB signale que des retards et des annulations sont possibles. L'entièreté des voies avaient été fermées sur ordre des services de sécurité (police et pompiers). "C'était un petit incendie technique sur la jonction Nord-Midi", a déclaré le chef des pompiers, le capitaine Smolders. "Nous avions déjà eu un incident similaire il y a quelques mois. Il ne s'agit pas d'une intervention majeure, mais cela provoque beaucoup de fumée. C'est pourquoi nous avons décidé de suspendre le trafic ferroviaire pour que notre personnel puisse travailler en toute sécurité. Nous ne voulions pas non plus prendre de risque pour les passagers. C'est pourquoi la Gare Centrale a été évacuée pendant une courte durée."