"La Flandre plaidera pour que la vaccination soit proposée à (toute, NDLR) cette tranche d'âge aussi vite que possible", a déclaré le ministre-président flamand Jan Jambon.

Le 23 juin, les ministres de la Santé réunis en conférence interministérielle (CIM) ont autorisé la vaccination contre le coronavirus, avec le vaccin de Pfizer-BioNTech, des jeunes de 12 à 15 ans (compris), mais uniquement dans le cas où ceux-ci présentent des comorbidités. Le 5 juin, ils avaient décidé d'ouvrir la vaccination contre le coronavirus aux 16-17 ans.

Le sujet sera abordé mercredi en conférence interministérielle par les différents ministres de la Santé du pays, selon M. Jambon.

Seul le vaccin Pfizer-BioNTech est homologué par l'Agence européenne des médicaments (EMA) pour une inoculation à des mineurs.

"La Flandre plaidera pour que la vaccination soit proposée à (toute, NDLR) cette tranche d'âge aussi vite que possible", a déclaré le ministre-président flamand Jan Jambon. Le 23 juin, les ministres de la Santé réunis en conférence interministérielle (CIM) ont autorisé la vaccination contre le coronavirus, avec le vaccin de Pfizer-BioNTech, des jeunes de 12 à 15 ans (compris), mais uniquement dans le cas où ceux-ci présentent des comorbidités. Le 5 juin, ils avaient décidé d'ouvrir la vaccination contre le coronavirus aux 16-17 ans.Le sujet sera abordé mercredi en conférence interministérielle par les différents ministres de la Santé du pays, selon M. Jambon. Seul le vaccin Pfizer-BioNTech est homologué par l'Agence européenne des médicaments (EMA) pour une inoculation à des mineurs.