La Flandre a toujours eu de grandes ambitions. "Ce que nous faisons nous-mêmes, nous le faisons mieux", déclarait le tout premier ministre-président flamand, Gaston Geens (CD&V), il y a plus de trente ans. Il était fermement convaincu que le gouvernement flamand réussirait là où la Belgique échouait régulièrement. Réforme de l'État après la réforme de l'État, une fois pour toutes, il fallait en finir avec les vieux usages. Les besoins et les problèmes de la Belgique francophone, parfois très différents de ceux de la Flandre, n'entraveraient plus la mise en place d'une nouvelle politique qui profiterait réellement au peuple flamand. Le gouvernement flamand pourrait s'attaquer à des problèmes de longue date sans être infecté par la maladie belge. On progresserait enfin.
...