La mesure vaudra tant pour les activités et compétitions sportives professionnelles qu'amateures. Il a en outre été demandé à l'ensemble des organisateurs d'activités indoor de les organiser, autant que possible, en plein air. Les protocoles établis en matière de distanciation pour chaque discipline et dans l'ensemble des camps sportifs restent d'application.

Par ailleurs, une feuille de route baptisée "code orange" a été préparée. Elle contient un scénario à concrétiser en fonction de l'évolution de la situation et qui peut être activée à tout moment. Ce document prévoit notamment la possibilité d'arrêter toutes les activités sportives avec contact physique, tant en intérieur qu'en extérieur, y compris les compétitions sportives où le contact physique ne peut être évité.

La situation sera évaluée en réunion ad-hoc chaque semaine et des décisions complémentaires seront prises si nécessaire. "Le monde sportif flamand attend la décision du Conseil national de sécurité, mais il souhaite exprimer sa solidarité avec l'ensemble de la société de manière anticipée. Conscient du fait que les activités sportives, et certainement les rassemblements publics, peuvent représenter un risque réel actuellement, il entend prendre collectivement ses responsabilités", a commenté le cabinet du ministre flamand des Sports.

La mesure vaudra tant pour les activités et compétitions sportives professionnelles qu'amateures. Il a en outre été demandé à l'ensemble des organisateurs d'activités indoor de les organiser, autant que possible, en plein air. Les protocoles établis en matière de distanciation pour chaque discipline et dans l'ensemble des camps sportifs restent d'application.Par ailleurs, une feuille de route baptisée "code orange" a été préparée. Elle contient un scénario à concrétiser en fonction de l'évolution de la situation et qui peut être activée à tout moment. Ce document prévoit notamment la possibilité d'arrêter toutes les activités sportives avec contact physique, tant en intérieur qu'en extérieur, y compris les compétitions sportives où le contact physique ne peut être évité. La situation sera évaluée en réunion ad-hoc chaque semaine et des décisions complémentaires seront prises si nécessaire. "Le monde sportif flamand attend la décision du Conseil national de sécurité, mais il souhaite exprimer sa solidarité avec l'ensemble de la société de manière anticipée. Conscient du fait que les activités sportives, et certainement les rassemblements publics, peuvent représenter un risque réel actuellement, il entend prendre collectivement ses responsabilités", a commenté le cabinet du ministre flamand des Sports.