"Il s'agit entre autres de la mise à disposition de personnel médical et paramédical, de transport médical et de distribution logistique. L'ensemble des ressources disponibles, non engagées dans des opérations militaires, seront mobilisées", a précisé Mme Dedonder (PS) dans un communiqué.

La Défense peut intervenir dans le transport médical, avec la mise à disposition d'ambulances militaires, d'avions C-130, d'hélicoptères et de camions pour l'évacuation ou le rapatriement.

Elle peut aussi intervenir dans la distribution logistique, notamment via un appui de personnel et d'infrastructure pour le triage, ou encore via son infrastructure mobile et temporaire tels que les tentes et containers, a expliqué la ministre.

Selon elle, l'Hôpital militaire Reine Astrid (HMRA) de Neder-over-Heembeek, en région bruxelloise, soulage déjà les autres hôpitaux pour la prise en charge de patients brûlés.

La ministre ajoute avoir demandé à ce que l'on analyse les possibilités d'augmentation de la capacité de prise en charge. "Au total, près de 1.500 personnes peuvent être directement mobilisées. La Défense démontre ici une nouvelle fois sa capacité de réaction et de mobilisation rapides", a-t-elle souligné.

"Il s'agit entre autres de la mise à disposition de personnel médical et paramédical, de transport médical et de distribution logistique. L'ensemble des ressources disponibles, non engagées dans des opérations militaires, seront mobilisées", a précisé Mme Dedonder (PS) dans un communiqué. La Défense peut intervenir dans le transport médical, avec la mise à disposition d'ambulances militaires, d'avions C-130, d'hélicoptères et de camions pour l'évacuation ou le rapatriement. Elle peut aussi intervenir dans la distribution logistique, notamment via un appui de personnel et d'infrastructure pour le triage, ou encore via son infrastructure mobile et temporaire tels que les tentes et containers, a expliqué la ministre. Selon elle, l'Hôpital militaire Reine Astrid (HMRA) de Neder-over-Heembeek, en région bruxelloise, soulage déjà les autres hôpitaux pour la prise en charge de patients brûlés. La ministre ajoute avoir demandé à ce que l'on analyse les possibilités d'augmentation de la capacité de prise en charge. "Au total, près de 1.500 personnes peuvent être directement mobilisées. La Défense démontre ici une nouvelle fois sa capacité de réaction et de mobilisation rapides", a-t-elle souligné.