Cette aide ponctuelle s'est étendue jeudi dans des maisons de repos de Tirlemont (province de Brabant flamand), Binche, Frameries et Mons, en province de Hainaut, et depuis ce vendredi 24 avril à Heverlee (Brabant flamand) et à Auvelais (province de Namur), ont-ils indiqué dans un communiqué. La Défense a également procédé jeudi aux tests Covid-19 sur les résidents de la maison de repos Sainte-Gertrude à Bruxelles.

"Jusqu'à présent, vingt maisons de repos ont déjà reçu une aide logistique et médicale de la Défense via sa composante médicale", ont précisé Philippe Goffin (MR) et le "patron" de l'armée.

Ainsi, depuis vendredi, le 3e Élément médical d'Intervention (EMI) de la composante médicale, basé à Marche-en-Famenne, fournit une assistance avec cinq ambulanciers à la maison de repos Le Gai Logis à Auvelais. Six autres ambulanciers de la même unité sont arrivés à la maison de repos Do Grand Fa de Malmedy. Une équipe de trois ambulanciers du 2e EMI de Bourg-Léopold (Limbourg) est aussi désormais présente à la résidence Vogelzang à Heverlee, ont détaillé le ministre et le Chod.

Depuis la journée de jeudi, huit ambulanciers du nouveau 14e bataillon médical de Peutie (Vilvorde) sont également présents à la résidence Jeanne Mertens à Binche, trois autres à la résidence Les Foyers Saint-Joseph à Mons et deux enfin à la maison de repos Les Ecureuils à Frameries.

Quant au 2e EMI, cinq de ses ambulanciers ont offert un soutien logistique ponctuel à la maison de repos In de Gouden jaren de Tirlemont.

Philippe Goffin et le général Compernol ont enfin rappelé que trois équipes - composées à chaque fois d'un ambulancier et de deux infirmiers ou infirmières de l'Hôpital militaire Reine Astrid (HMRA) de Neder-over-Heembeek - ont été dépêchés jeudi dans une maison de repos bruxelloise, la résidence Sainte Gertrude, à la demande du Service public fédéral (SPF) Santé publique, pour tester les résidents au coronavirus. Les 138 pensionnaires de la maison de repos ont été testés.

Dans un registre légèrement différent, plusieurs cuisiniers et ouvriers polyvalents affectés à la base aérienne de Florennes s'apprêtent à renforcer, à la demande du commandant militaire de la province du Hainaut, le colonel d'aviation Guy Dobbelaere, le personnel de la résidence Le Rambour à Frameries, des foyers Saint-Joseph et de la résidence Les Jonquilles, tous deux situés à Mons, selon une source militaire.

Cette aide ponctuelle s'est étendue jeudi dans des maisons de repos de Tirlemont (province de Brabant flamand), Binche, Frameries et Mons, en province de Hainaut, et depuis ce vendredi 24 avril à Heverlee (Brabant flamand) et à Auvelais (province de Namur), ont-ils indiqué dans un communiqué. La Défense a également procédé jeudi aux tests Covid-19 sur les résidents de la maison de repos Sainte-Gertrude à Bruxelles. "Jusqu'à présent, vingt maisons de repos ont déjà reçu une aide logistique et médicale de la Défense via sa composante médicale", ont précisé Philippe Goffin (MR) et le "patron" de l'armée. Ainsi, depuis vendredi, le 3e Élément médical d'Intervention (EMI) de la composante médicale, basé à Marche-en-Famenne, fournit une assistance avec cinq ambulanciers à la maison de repos Le Gai Logis à Auvelais. Six autres ambulanciers de la même unité sont arrivés à la maison de repos Do Grand Fa de Malmedy. Une équipe de trois ambulanciers du 2e EMI de Bourg-Léopold (Limbourg) est aussi désormais présente à la résidence Vogelzang à Heverlee, ont détaillé le ministre et le Chod. Depuis la journée de jeudi, huit ambulanciers du nouveau 14e bataillon médical de Peutie (Vilvorde) sont également présents à la résidence Jeanne Mertens à Binche, trois autres à la résidence Les Foyers Saint-Joseph à Mons et deux enfin à la maison de repos Les Ecureuils à Frameries. Quant au 2e EMI, cinq de ses ambulanciers ont offert un soutien logistique ponctuel à la maison de repos In de Gouden jaren de Tirlemont. Philippe Goffin et le général Compernol ont enfin rappelé que trois équipes - composées à chaque fois d'un ambulancier et de deux infirmiers ou infirmières de l'Hôpital militaire Reine Astrid (HMRA) de Neder-over-Heembeek - ont été dépêchés jeudi dans une maison de repos bruxelloise, la résidence Sainte Gertrude, à la demande du Service public fédéral (SPF) Santé publique, pour tester les résidents au coronavirus. Les 138 pensionnaires de la maison de repos ont été testés. Dans un registre légèrement différent, plusieurs cuisiniers et ouvriers polyvalents affectés à la base aérienne de Florennes s'apprêtent à renforcer, à la demande du commandant militaire de la province du Hainaut, le colonel d'aviation Guy Dobbelaere, le personnel de la résidence Le Rambour à Frameries, des foyers Saint-Joseph et de la résidence Les Jonquilles, tous deux situés à Mons, selon une source militaire.