Douze secondes, c'est le temps moyen durant lequel un automobiliste détourne le regard de son chemin pour scruter tous les détails d'un accident survenu de l'autre côté de la berme centrale d'une autoroute.

Une étude américaine a ainsi montré que 16% des accidents sur l'autoroute étaient causés par des files de curieux. En Belgique, ces ralentissements sont à l'origine d'environ 530 accidents par an, selon l'institut Vias, et parfois accentués par le comportement déplacé de certains automobilistes qui filment la scène, alors que c'est interdit.

Pour lutter contre ces effets pernicieux, Vias propose que les services de secours s'équipent d'écrans, qu'ils pourraient déployer sur plusieurs mètres le temps de l'intervention. "Des études montrent qu'avec un écran, le regard n'est plus détourné que 4 secondes, avec pour résultat moins de risques d'accident, moins de ralentissement, etc." Cette technique a déjà fait ses preuves aux Pays-Bas et en Angleterre.