Le parquet général de Flandre orientale a adressé le mois passé une lettre à la Chambre dans laquelle il demande la levée de l'immunité dont bénéficie le député à la suite des révélations sur le mouvement identitaire d'extrême-droite Schild & Vrienden dont M. Van Langenhove est l'un des fondateurs. Il invoque notamment des infractions aux lois sur le racisme et le négationnisme ainsi qu'à la loi sur les armes.

La commission a entendu le procureur général ainsi que le député. Celui-ci a dit souhaiter que son immunité soit levée afin de pouvoir se défendre devant la justice.

Dans un avis rendu pour la séance plénière, la commission des Poursuites a proposé de lever l'immunité parlementaire de l'élu.

M. Van Langenhove n'était pas présent dans l'hémicycle au moment de la discussion.

Le parquet général de Flandre orientale a adressé le mois passé une lettre à la Chambre dans laquelle il demande la levée de l'immunité dont bénéficie le député à la suite des révélations sur le mouvement identitaire d'extrême-droite Schild & Vrienden dont M. Van Langenhove est l'un des fondateurs. Il invoque notamment des infractions aux lois sur le racisme et le négationnisme ainsi qu'à la loi sur les armes. La commission a entendu le procureur général ainsi que le député. Celui-ci a dit souhaiter que son immunité soit levée afin de pouvoir se défendre devant la justice. Dans un avis rendu pour la séance plénière, la commission des Poursuites a proposé de lever l'immunité parlementaire de l'élu. M. Van Langenhove n'était pas présent dans l'hémicycle au moment de la discussion.