Je suis Robespierre, avait dit Paul, et sur Robespierre nous rebâtirons notre Eglise, avait-il presque ajouté lorsqu'il était devenu président d'un Parti socialiste beaucoup plus proche de la géhenne que du royaume des cieux. Messie de sa réforme et prophète de sa restauration, Paul Magnette devait racheter les péchés de son parti par la Terreur. "Je serai d'une intransigeance robespierriste", déclarait-il, début octobre 2019.
...

Je suis Robespierre, avait dit Paul, et sur Robespierre nous rebâtirons notre Eglise, avait-il presque ajouté lorsqu'il était devenu président d'un Parti socialiste beaucoup plus proche de la géhenne que du royaume des cieux. Messie de sa réforme et prophète de sa restauration, Paul Magnette devait racheter les péchés de son parti par la Terreur. "Je serai d'une intransigeance robespierriste", déclarait-il, début octobre 2019. Il avait passé une décennie à prôner le rachat par la règle de saint Paul, professait la vertu du droit contre le vice de l'arrangement, opposait la décence commune du militant désintéressé au vénal égotisme de son haut clergé, l'Incorruptible avait pris le pouvoir pour chasser les marchands du Temple. Il avait fait exclure quelques petits minables et une poignée de gros vilains, des conseillers communaux racistes et même une bourgmestre arriviste. Il avait avant ça voulu faire cesser le cumul des députés et des bourgmestres, n'y était pas parvenu, mais y avait forcé les socialistes de sa fédération. Générale et abstraite, la règle serait appliquée avec une intransigeance robespierriste à tous les socialistes carolos jusqu'au moment où elle devait s'appliquer: Hugues Bayet est socialiste carolo, député fédéral et bourgmestre de Farciennes. Il pourra continuer à cumuler ces trois qualités tant qu'il le voudra, a décidé cette semaine la Fédération d'arrondissement de Charleroi. C'est un premier reniement du Robespierre sur lequel les socialistes espéraient rebâtir leur Eglise. Il avait ensuite voulu supprimer l'autonomie du politique par rapport au judiciaire, et réprimer plus durement les adhérents définitivement condamnés par la justice. Générale et abstraite, la règle serait appliquée avec une intransigeance robespierriste à tous les socialistes jusqu'au moment où elle devait s'appliquer: Jean-Charles Luperto est socialiste namurois, député wallon, bourgmestre de Sambreville et condamné définitivement depuis son recours perdu en cassation. Il pourra continuer à cumuler ces quatre caractéristiques tant que courra son recours devant la Cour européenne des droits de l'homme, et puis de toute façon on verra, "le politique a aussi son autonomie par rapport au judiciaire", a dit, le mois dernier, Paul Magnette. C'est un deuxième reniement du Robespierre sur lequel les socialistes espéraient rebâtir leur Eglise. Il avait aussi répété l'importance du cordon sanitaire, dont le respect s'imposait envers tous les élus d'extrême droite, quels qu'ils soient et d'où qu'ils viennent. Générale et abstraite, la règle serait appliquée à tous, y compris lorsqu'elle devait s'appliquer. Emir Kir n'a pas pu cumuler les attributs de socialiste bruxellois, député fédéral, bourgmestre de Saint-Josse et d'hôte de mandataires d'extrême droite. Il n'est plus socialiste désormais, grâce à la Fédération bruxelloise de son ancien parti. Emir Kir pourrait vouloir le redevenir, en 2023, lorsque, comme tout adhérent exclu, il récupérera le droit de solliciter sa réintégration. Certains craignent un troisième reniement avant que ne rechante le coq wallon. Le Robespierre sur lequel les socialistes espèrent rebâtir leur Eglise devra l'éviter, sans quoi cet ultime reniement précéderait plutôt l'effondrement définitif que l'ascension éternelle.