Dans son livre "De busramp in Sierre: 1 pil, 28 doden" (La catastrophe de Sierre: 1 comprimé, 28 morts), présenté lundi, celui-ci assure que la catastrophe est due à un acte de désespoir de celui qui était au volant du véhicule. "Une énième gifle au visage", a ainsi réagi Evy Laermans.

"Une énième gifle au visage, une énième tentative répugnante de détruire la mémoire de mon mari. Un journaliste d'investigation qui se croit apparemment plus intelligent qu'une équipe d'experts et de magistrats qui devaient juger si l'enquête avait été correctement menée et qui sont arrivés à chaque fois à la même conclusion", a-t-elle indiqué dans une réaction écrite, ajoutant ne pas encore savoir si elle allait entreprendre une démarche à l'encontre de la publication de l'ouvrage.

Dans son livre "De busramp in Sierre: 1 pil, 28 doden" (La catastrophe de Sierre: 1 comprimé, 28 morts), présenté lundi, celui-ci assure que la catastrophe est due à un acte de désespoir de celui qui était au volant du véhicule. "Une énième gifle au visage", a ainsi réagi Evy Laermans."Une énième gifle au visage, une énième tentative répugnante de détruire la mémoire de mon mari. Un journaliste d'investigation qui se croit apparemment plus intelligent qu'une équipe d'experts et de magistrats qui devaient juger si l'enquête avait été correctement menée et qui sont arrivés à chaque fois à la même conclusion", a-t-elle indiqué dans une réaction écrite, ajoutant ne pas encore savoir si elle allait entreprendre une démarche à l'encontre de la publication de l'ouvrage.