La Belgique compte 23.500 points de collecte à travers le pays, avec une distance moyenne entre eux d'environ 400 mètres. Les piles usagées sont par la suite triées par famille chimique, puis recyclées. Leurs éléments métalliques et autres sont réutilisés comme matières premières dans diverses applications. Ainsi, les composants métalliques des 115 millions de piles usagées récoltées cette année en Belgique permettraient de fabriquer 54.000 cadres de vélo ou près de 9 millions de montures de lunettes, explique Bebat.

D'après de récentes études évoquées par l'ASBL, on ne retrouve qu'une pile par 100 kg de déchets ménagers. "Une famille possède en moyenne 129 piles, dont 17 vides. Il est donc très important que tout le monde dépose systématiquement ces piles dans un point de collecte", insiste Peter Coonen, administrateur délégué de Bebat, à l'occasion de l'anniversaire de la naissance d'Alessandro Volta, l'inventeur de la pile électrique.

La Belgique compte 23.500 points de collecte à travers le pays, avec une distance moyenne entre eux d'environ 400 mètres. Les piles usagées sont par la suite triées par famille chimique, puis recyclées. Leurs éléments métalliques et autres sont réutilisés comme matières premières dans diverses applications. Ainsi, les composants métalliques des 115 millions de piles usagées récoltées cette année en Belgique permettraient de fabriquer 54.000 cadres de vélo ou près de 9 millions de montures de lunettes, explique Bebat. D'après de récentes études évoquées par l'ASBL, on ne retrouve qu'une pile par 100 kg de déchets ménagers. "Une famille possède en moyenne 129 piles, dont 17 vides. Il est donc très important que tout le monde dépose systématiquement ces piles dans un point de collecte", insiste Peter Coonen, administrateur délégué de Bebat, à l'occasion de l'anniversaire de la naissance d'Alessandro Volta, l'inventeur de la pile électrique.