En 2018, 162 demandes de brevets pour des médicaments et/ou vaccins ont été introduites en Belgique (+ 30 % par rapport à 2017), 507 nouvelles études cliniques ont été démarrées et 1.399 études de médicaments ont été menées. "Les entreprises voient la Belgique comme un pays de prédilection pour les études cliniques en raison des délais d'approbation courts, de l'expertise clinique de notre communauté académique, et de l'étroite collaboration qui est possible ici entre les entreprises et les centres de recherche universitaires", explique Catherine Rutten, directrice générale de Pharma.be. Trois essais cliniques sur quatre (77 %) sont organisés et financés par les entreprises (bio)pharmaceutiques elles-mêmes. Les 23 % restants sont effectués à l'initiative du secteur académique ou public. Cette proportion de financement privé est l'une des plus élevées en Europe. L'an passé, près de 3,6 milliards ont été investis dans la recherche en Belgique par les entreprises (bio)pharmaceutiques. En cinq ans, la pays a exporté des produits biopharmaceutiques (médicaments et vaccins) pour plus de 200 milliards. Et cela continue à grimper : 43 milliards pour 2018, nouvelle année record selon les chiffres établis par la fédération du secteur.

En 2018, 162 demandes de brevets pour des médicaments et/ou vaccins ont été introduites en Belgique (+ 30 % par rapport à 2017), 507 nouvelles études cliniques ont été démarrées et 1.399 études de médicaments ont été menées. "Les entreprises voient la Belgique comme un pays de prédilection pour les études cliniques en raison des délais d'approbation courts, de l'expertise clinique de notre communauté académique, et de l'étroite collaboration qui est possible ici entre les entreprises et les centres de recherche universitaires", explique Catherine Rutten, directrice générale de Pharma.be. Trois essais cliniques sur quatre (77 %) sont organisés et financés par les entreprises (bio)pharmaceutiques elles-mêmes. Les 23 % restants sont effectués à l'initiative du secteur académique ou public. Cette proportion de financement privé est l'une des plus élevées en Europe. L'an passé, près de 3,6 milliards ont été investis dans la recherche en Belgique par les entreprises (bio)pharmaceutiques. En cinq ans, la pays a exporté des produits biopharmaceutiques (médicaments et vaccins) pour plus de 200 milliards. Et cela continue à grimper : 43 milliards pour 2018, nouvelle année record selon les chiffres établis par la fédération du secteur.