La Belgique dans le top 5 du classement sur l'égalité des genres de l'OCDE

07/12/18 à 18:27 - Mise à jour à 18:27

Source: Belga

La Belgique occupe la cinquième place du classement 2019 pour l'égalité des genres établi par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

La Belgique dans le top 5 du classement sur l'égalité des genres de l'OCDE

© Getty Images/iStockphoto

Elle partage sa cinquième place sur 120 pays avec le Portugal, tandis que la Suisse est championne de l'égalité entre les genres, ressort-il de l'édition 2019 du SIGI, le Social Institutions and Gender Index. Celui-ci est mesuré et analysé par le Centre de développement de l'OCDE. Le top 5 est complété par le Danemark (2e), suivi de la Suède (3e) et de la France (4e).

Pour son analyse, l'OCDE a décortiqué les données de 180 pays relatives aux normes légales ou informelles dans divers domaines comme la discrimination familiale, l'intégrité physique, l'accès aux ressources ou encore les libertés civiles. N'ont toutefois été retenus pour le classement que 120 pays, par manque de données sur les 60 restants.

de la précédente édition, en 2014, la Belgique dominait le classement. Son recul s'explique cependant par le fait qu'à l'exception de la France, les pays qui devancent à présent le Royaume ne s'étaient pas vus attribuer de score.

Les violences conjugales punissables dans 14 pays supplémentaires

L'index 2019 de l'OCDE relève que certaines lois et normes sociales discriminantes persistent et représentent toujours un défi pour les femmes et les filles. Ainsi, des promesses politiques, des réformes juridiques et des programmes visant à instaurer plus d'égalité entre les sexes ne se sont pas concrétisés en véritables changements. "La discrimination entre les genres reste obstinément d'actualité et difficile à contrer", selon l'OCDE.

Toutefois, depuis le précédent index, les violences conjugales sont punissables dans 14 pays supplémentaires et 15 États ont annulé l'exception concernant les filles sur l'âge légal du mariage.

"En 2018, 16% des adolescentes âgées de 15 à 19 ans dans le monde étaient mariées avant leur 18e anniversaire. À ce rythme, il faudra plus d'un siècle pour éradiquer le mariage d'enfants", souligne l'organisme.

En toute fin de classement trébuchent l'Iran et le Pakistan, tandis que le Yémen ferme tristement la marche.

Nos partenaires