La Belgique y obtient un score de 73%, s'est réjoui vendredi le ministre francophone de l'Egalité des chances Frédéric Daerden (PS), dans un communiqué.

Ce classement se base sur l'examen de plus de 70 critères concernant les législations contre les discriminations en raison de l'orientation sexuelle ou de l'identité de genre, mais aussi l'égalité face au mariage, à l'adoption, la reconnaissance des seconds parents ou la possibilité de changement d'état-civil pour les personnes trans...

Cette deuxième position réjouit M. Daerden (PS). A deux jours de la journée internationale contre l'homophobie et la transphobie, "cela confirme l'importance de l'égalité dans nos législations mais il reste un effort de sensibilisation à effectuer.

En effet, Unia, le centre interfédéral pour l'égalité des chances, a ouvert l'an dernier 133 dossiers concernant des discriminations de personnes LGBT, soit un nombre record", a-t-il souligné.

Par ailleurs, on constate que le confinement a contribué à une recrudescence des violences intrafamiliales envers les jeunes LGBT. C'est la raison pour laquelle dans en ce domaine, la priorité de M. Daerden sera mise pour soutenir, en concertation, les associations actives dans la défense et l'accompagnement des personnes LGBTQI+, en particulier par la création de refuges, conclut le communiqué.

La Belgique y obtient un score de 73%, s'est réjoui vendredi le ministre francophone de l'Egalité des chances Frédéric Daerden (PS), dans un communiqué. Ce classement se base sur l'examen de plus de 70 critères concernant les législations contre les discriminations en raison de l'orientation sexuelle ou de l'identité de genre, mais aussi l'égalité face au mariage, à l'adoption, la reconnaissance des seconds parents ou la possibilité de changement d'état-civil pour les personnes trans... Cette deuxième position réjouit M. Daerden (PS). A deux jours de la journée internationale contre l'homophobie et la transphobie, "cela confirme l'importance de l'égalité dans nos législations mais il reste un effort de sensibilisation à effectuer. En effet, Unia, le centre interfédéral pour l'égalité des chances, a ouvert l'an dernier 133 dossiers concernant des discriminations de personnes LGBT, soit un nombre record", a-t-il souligné. Par ailleurs, on constate que le confinement a contribué à une recrudescence des violences intrafamiliales envers les jeunes LGBT. C'est la raison pour laquelle dans en ce domaine, la priorité de M. Daerden sera mise pour soutenir, en concertation, les associations actives dans la défense et l'accompagnement des personnes LGBTQI+, en particulier par la création de refuges, conclut le communiqué.