Les partis d'opposition veulent se concerter quant à l'attitude qu'ils vont adopter après que le ministre-président Jan Jambon (N-VA) a annoncé qu'il ne leur fournira les données budgétaires de l'accord que mardi.

"Bien entendu, il y a des chiffres et évidemment je les mettrai à disposition", a expliqué M. Jambon, tout en précisant que l'administration travaillait encore à l'élaboration de fiches techniques. "Nous pourrons en débattre autant que vous le souhaiterez mardi", a-t-il déclaré.

Les différents partis d'opposition ont fustigé l'absence actuelle de données budgétaires, affirmant qu'ils ne pouvaient pas mener un débat sur la déclaration sans elles.

Mme Homans a dès lors suspendu la séance et invité les chefs de groupe pour discuter de la marche à suivre. La question est désormais de savoir si l'opposition acceptera finalement de participer au débat prévu sans disposer des chiffres.