Tous les membres de l'Open Vld ont voté samedi sur dix mesures pour le climat en vue de la campagne électorale.

Une initiative qui a rencontré une certaine résistance mais a finalement emporté les faveurs est une vignette CO2 pour les entreprises qui produisent en dehors de l'Europe, de manière polluante, comme l'industrie de l'acier.

Une autre mesure des libéraux flamands est de réduire la facture d'électricité de 300 millions d'euros. Pour ce faire, le parti veut supprimer les taxes sur la facture notamment des CPAS et de l'éclairage public. Pour un consommateur moyen, cela représenterait une baisse de 80 à 100 euros par an.

L'énergie a d'ailleurs été au coeur des discussions, avec l'assurance par l'Open Vld d'utiliser les énergies renouvelables et de fermer les "centrales nucléaires existantes" en 2025.

La gratuité des transports en commun pour les écoliers et étudiants a, elle, été rejetée.