Actuellement, le montant de l'indemnité parlementaire de sortie versée par la Chambre ou le Sénat peut être cumulé sans restriction avec, entre autres, les revenus provenant d'autres mandats publics, alors que les revenus du député en activité qui cumulerait son mandat parlementaire avec un autre mandat politique, en général bourgmestre ou échevin, sont plafonnés à 150% du salaire de député.

Une proposition de loi du président de la Chambre, Patrick Dewael (Open Vld), cosignée par d'autres députés, instaure la limite de 150% également pour l'indemnité de sortie.

Actuellement, le montant de l'indemnité parlementaire de sortie versée par la Chambre ou le Sénat peut être cumulé sans restriction avec, entre autres, les revenus provenant d'autres mandats publics, alors que les revenus du député en activité qui cumulerait son mandat parlementaire avec un autre mandat politique, en général bourgmestre ou échevin, sont plafonnés à 150% du salaire de député. Une proposition de loi du président de la Chambre, Patrick Dewael (Open Vld), cosignée par d'autres députés, instaure la limite de 150% également pour l'indemnité de sortie.