Le nouveau contexte généré par la prolongation de la mission d'information du duo Bouchez-Geens et le volte-face du SP.A rompant avec le PS et poussant à une alliance avec la N-VA donne des idées. Certaines sont étonnantes. Ains, des sources libérales (plutôt version aile droite du parti) rêvent désormais d'une sorte de remake de la suédoise de 2014 (qui, rappelons-le, n'a plus la majorité à la Chambre aujourd'hui). Après la Bourguignonne (N-VA - PS & co), la Vivaldi (socialistes, libéraux, écologistes et CD&V), voici donc cette nouvelle formule: N-VA, Open VLD, MR, CD&V, CDH. Ele disposerait d'une majorité ténue et il est peu probable que le CDH, en plein renouveau, se lance dans une telle aventure. Mais en Belgique, on a appris qu'il ne fallait jamais dire jamais...

Le nouveau contexte généré par la prolongation de la mission d'information du duo Bouchez-Geens et le volte-face du SP.A rompant avec le PS et poussant à une alliance avec la N-VA donne des idées. Certaines sont étonnantes. Ains, des sources libérales (plutôt version aile droite du parti) rêvent désormais d'une sorte de remake de la suédoise de 2014 (qui, rappelons-le, n'a plus la majorité à la Chambre aujourd'hui). Après la Bourguignonne (N-VA - PS & co), la Vivaldi (socialistes, libéraux, écologistes et CD&V), voici donc cette nouvelle formule: N-VA, Open VLD, MR, CD&V, CDH. Ele disposerait d'une majorité ténue et il est peu probable que le CDH, en plein renouveau, se lance dans une telle aventure. Mais en Belgique, on a appris qu'il ne fallait jamais dire jamais...