Certains exorcistes étalent leurs activités sur les réseaux sociaux. L'exorciste salafiste Abdelkarim Aznagui se dit fier de son travail. Il y a cinq ans, il a été condamné à trois ans d'emprisonnement conditionnel, après un exorcisme qui a coûté la vie à Latifa, une jeune musulmane de vingt-trois ans.
...