"Je ne connais aucun parti nationaliste qui soit pro-européen", a souligné M. Van Rompuy lors de l'émission Ter Zake de la VRT-télévision, dont il était l'invité pour parler de son nouveau livre.

Selon lui, l'Europe ne peut remplacer les Etats nationaux. Il s'en prend ainsi à la N-VA, dont le programme réclame l'indépendance de la Flandre, mais dans une Europe forte.

M. Van Rompuy a cité, à l'appui de son raisonnement, le budget européen, qui ne représente qu'un pour cent du Produit intérieur brut (PIB) des 27 Etats-membres. "C'est deux fois rien", a-t-il souligné.

Le Vif.be, avec Belga

"Je ne connais aucun parti nationaliste qui soit pro-européen", a souligné M. Van Rompuy lors de l'émission Ter Zake de la VRT-télévision, dont il était l'invité pour parler de son nouveau livre. Selon lui, l'Europe ne peut remplacer les Etats nationaux. Il s'en prend ainsi à la N-VA, dont le programme réclame l'indépendance de la Flandre, mais dans une Europe forte. M. Van Rompuy a cité, à l'appui de son raisonnement, le budget européen, qui ne représente qu'un pour cent du Produit intérieur brut (PIB) des 27 Etats-membres. "C'est deux fois rien", a-t-il souligné. Le Vif.be, avec Belga