Si la pratique d'évaluation est plus ou moins développée, " il manque encore une vision et une stratégie centrales ainsi qu'un ancrage organisationnel ". Le professionnalisme...

Si la pratique d'évaluation est plus ou moins développée, " il manque encore une vision et une stratégie centrales ainsi qu'un ancrage organisationnel ". Le professionnalisme, estime la Cour, doit être renforcé mais " les moyens pour mettre en place un système à part entière de monitoring et d'évaluation font défaut ". Les résultats des évaluations sont rarement mis à la disposition du grand public. Autres carences : absence de calendrier d'évaluation, flous dans la répartition des rôles et la coordination entre les SPF, les organismes publics, Belspo (politique scientifique fédérale) et les centres d'expertise. Enfin, les collaborations visant une approche intégrée des évaluations entre les niveaux de pouvoir sont rares ou inexistantes. Il faut dire que plusieurs SPF ont vu leurs budgets consacrés à l'évaluation externe " pratiquement disparaître ". M. La.