Il est encore trop tôt pour chiffrer la pénurie, soulignent les pouvoirs organisateurs de l'enseignement officiel, communal et catholique flamand. De nombreuses écoles recrutent encore. Mais il est clair que la pénurie d'enseignants, décriée depuis belle lurette, se poursuit.

Selon GO!, le pouvoir organisateur de l'enseignement officiel en Flandre, c'est même la première fois que l'enseignement communal n'arrive pas à pourvoir un certain nombre de postes vacants. Il espère qu'un débat de fond sera mené par le prochain gouvernement flamand sur la question.

"Le manque d'enseignants est une grande menace qui pèse sur la qualité de l'enseignement", a prévenu jeudi sur les ondes de Radio 1 Lieven Boeve, directeur général de l'enseignement catholique flamand. Il avance notamment la pression du marché du travail comme une des explications à cette pénurie. "Les détenteurs d'un diplôme d'enseignant sont aussi populaires dans d'autres secteurs", souligne-t-il. Toute une génération de professeurs a par ailleurs atteint l'âge de la pension alors que le nombre d'élèves augmente.