Le pédopsychaitre a diagnostiqué chez Anna-Maria un début de "déstabilisation narcissique et de déstabilisation identitaire, ainsi que des signes d'insécurité". Des problèmes qui ne feraient que prendre de l'ampleur à mesure que l'enfermement se prolongera.

Selon l'avocat Bruno Soenen, la petite fille souffre de cauchemars, a des difficultés à s'endormir et est anxieuse. Le rapport psychiatrique diffère sensiblement de la conclusion émise par l'Office des étrangers selon laquelle Anna-Maria et sa soeur de 2 ans ne souffraient pas de leur séjour dans le centre fermé. La famille Khmoyan réside depuis 10 ans en Belgique. Une demande d'asile a été refusée et la famille a pris la fuite lors d'une tentative d'expulsion en 2014.

Le pédopsychaitre a diagnostiqué chez Anna-Maria un début de "déstabilisation narcissique et de déstabilisation identitaire, ainsi que des signes d'insécurité". Des problèmes qui ne feraient que prendre de l'ampleur à mesure que l'enfermement se prolongera. Selon l'avocat Bruno Soenen, la petite fille souffre de cauchemars, a des difficultés à s'endormir et est anxieuse. Le rapport psychiatrique diffère sensiblement de la conclusion émise par l'Office des étrangers selon laquelle Anna-Maria et sa soeur de 2 ans ne souffraient pas de leur séjour dans le centre fermé. La famille Khmoyan réside depuis 10 ans en Belgique. Une demande d'asile a été refusée et la famille a pris la fuite lors d'une tentative d'expulsion en 2014.