En comparant le coût global de l'électricité avec celui de nos voisins directs, on constate que notre tarif est tout bonnement une fois et demie supérieur à celui des Français, mais qu'il dépasse également celui des Pays-Bas ou du Royaume-Uni. Maigre consolation : le tarif allemand explose toute concurrence du haut de ses 291,9 euros par MWh consommé.

Ces différences viennent principalement des politiques énergétiques menées par chaque pays. L'Allemagne a en effet misé sur un développement massif du renouvelable, quitte à faire payer tous les citoyens pour contribuer au financement. A l'inverse, la France a conservé son grand parc nucléaire, déjà bien amorti, ce qui lui permet de produire de l'électricité à un prix aujourd'hui très compétitif. L'argument du manque de compétitivité est d'ailleurs souvent agité par les industriels belges, même si ceux-ci bénéficient en moyenne d'une réduction des tarifs électriques de 40% en Belgique, indique Le Soir.