Le cardinal Godfried Danneels a fait pression, avec quatre de ses homologues, en faveur de l'élection de l'Argentin Jorge Bergoglio comme nouveau pape, ressort-il d'une biographie du chef de l'Eglise catholique récemment publiée, dont font écho mardi Het Nieuwsblad, Gazet van Antwerpen et Het Belang van Limburg.

Selon certains experts, cela signifierait que l'élection du pape François est irrégulière, "l'achat de voix étant interdit".