Quelques projets pilotes existent déjà, surtout en maternelle, et se conjuguent souvent avec le recours aux pédagogies actives. Le député Jean-Philippe Flo...

Quelques projets pilotes existent déjà, surtout en maternelle, et se conjuguent souvent avec le recours aux pédagogies actives. Le député Jean-Philippe Florent (Ecolo) voit dans la pandémie de coronavirus l'occasion de développer ce genre d'enseignement, qui se prête bien à la distanciation physique. La ministre de l'Enseignement, Caroline Désir (PS), assure ne pas vouloir brider pareilles initiatives chez les enseignants, qui relèvent de leur liberté pédagogique. Tout en freinant : " La situation sera suffisamment compliquée (NDLR : à la reprise des cours) sans s'essayer à de nouvelles pistes pédagogiques. " Toutefois, " en temps utile ", la ministre promet d'entamer " une réflexion sur ce type de projets intéressants comme sur tout autre type de pédagogie. " M. La.