Les uns parlent d'une " décision de boutiquiers " indigne d'une grande institution culturelle bruxelloise. D'autres regrettent une " occasion manquée " de redynamiser le temple belge du neuvième art. On ne peut pas dire que la nomination d'Isabelle Debekker à la tête du Musée de la BD suscite un grand enthousiasme parmi les auteurs et éditeurs de bandes dessinées ! Certains, qui souhaitent pour l'heure garder l'anonymat, nous confient même être très remontés contre le choix du conseil d'administration de cette asbl privée. " Sa décision est affligeante, estime un auteur belge en vue. Alors que le musée se retrouvera bientôt en concurrence sur le plan touristique avec de nouveaux acteurs à Bruxelles - le Musée du Chat de Geluck au Mont des Arts, le projet culturel dédié aux arts graphiques narratifs de la Fondation Boon, voire le musée Kanal porté par la force de frappe du Ce...