Lundi, Anonymous avait déjà publié une vidéo annonçant une "opération Fallaga" pour "réagir massivement" aux "attaques perpétrées contre les médias européens par la Fallaga Team". "Nous ne laisserons pas la liberté d'expression bafouée par des extrémistes radicaux", peut-on y entendre.

Mardi, il affirme dans une nouvelle vidéo avoir identifié le profil Facebook privé de la personne responsable des cyberattaques et l'avoir transmis à la Computer Crime Unit de la police fédérale. L'homme aurait revendiqué l'attaque sur Twitter. Il a été, selon le collectif, membre de la "Muslim Section qui est proche des hackers de l'Etat islamique". Il vit en Belgique.

Lundi, Anonymous avait déjà publié une vidéo annonçant une "opération Fallaga" pour "réagir massivement" aux "attaques perpétrées contre les médias européens par la Fallaga Team". "Nous ne laisserons pas la liberté d'expression bafouée par des extrémistes radicaux", peut-on y entendre. Mardi, il affirme dans une nouvelle vidéo avoir identifié le profil Facebook privé de la personne responsable des cyberattaques et l'avoir transmis à la Computer Crime Unit de la police fédérale. L'homme aurait revendiqué l'attaque sur Twitter. Il a été, selon le collectif, membre de la "Muslim Section qui est proche des hackers de l'Etat islamique". Il vit en Belgique.