Lors de sa mise à l'arrêt, le groupe avait indiqué que le réacteur allait être hors service pendant deux semaines environ.

Le 6 octobre, Engie Electrabel avait détecté un problème à une pompe, où la température était trop élevée, située dans la partie nucléaire de la centrale. L'entreprise a donc décidé de mettre le réacteur en question à l'arrêt par mesure de précaution. Une intervention de maintenance est nécessaire sur cette pompe du circuit de refroidissement qui présentait une température plus élevée que la norme. Une intervention est également nécessaire sur la partie non nucléaire, a précisé vendredi une porte-parole.

Outre Tihange 2, les réacteurs de Doel 1 et 2 sont aussi à l'arrêt. Ils sont en révision programmée, effectuée dans le cadre de la fermeture de ces réacteurs en 2025.