Le plan de Sander Loones comporte trois points. Le premier prévoit le déplacement de l'engagement militaire belge en Irak vers l'Afghanistan. La mission belge en Irak se termine en effet, puisque l'organisation terroriste Daech est réduite à quelques poches de résistance en Syrie.

Le contingent de 135 unités sera basé à Mazar-e-Sharif où sont déjà présents des militaires belges (une septantaine) en appui des troupes allemandes. Au total, le déploiement belge en Afghanistan pourrait atteindre les 220 militaires, contre 80-90 aujourd'hui.

Les deux autres points sont le renforcement de la présence en Europe de l'Est et le maintien d'un déploiement au Mali.

Le plan de Sander Loones comporte trois points. Le premier prévoit le déplacement de l'engagement militaire belge en Irak vers l'Afghanistan. La mission belge en Irak se termine en effet, puisque l'organisation terroriste Daech est réduite à quelques poches de résistance en Syrie. Le contingent de 135 unités sera basé à Mazar-e-Sharif où sont déjà présents des militaires belges (une septantaine) en appui des troupes allemandes. Au total, le déploiement belge en Afghanistan pourrait atteindre les 220 militaires, contre 80-90 aujourd'hui. Les deux autres points sont le renforcement de la présence en Europe de l'Est et le maintien d'un déploiement au Mali.