Suite à mon bref passage dans au journal télévisé de RTL-TVI hier soir, je reçois d'innombrables messages de soutien.

Déjà, merci à tous!

Si je peux profiter de ma modeste popularité du moment pour passer un message, il sera le suivant:

JE NE SUIS PAS UN HÉROS ! Je suis un être humain avec une famille, des valeurs, des craintes et tout le reste.

Mon métier, je l'ai choisi, je l'aime. Et même en cette période difficile, je ne regrette pas mon choix de carrière.

NE NOUS ADULEZ PAS, RESPECTEZ-NOUS!

Bon nombre d'entre vous, souhaite nous aider dans cette crise.

Vous avez tous les moyens de le faire : respectez les règles qui nous sont à tous imposées. Même si elles sont contraignantes, même si vous les trouvez ridicules. C'est vraiment la meilleure aide que vous puissiez nous offrir à nous, acteurs des soins de santé.

À vous, Monsieur Vandenbroucke, ministre de la Santé.

Vous avez cerné en 10 minutes de passage dans notre service la détresse qu'il y résidait.

Imaginez cette ambiance durant des journées entières, depuis des jours, des semaines, des mois ou même des années.

La crise Covid n'a fait que révéler la grande souffrance qui réside dans le secteur des soins de santé depuis bien trop longtemps maintenant.

Il est temps d'agir!

Dans cette crise, nous avons tous besoin les uns des autres.

Meghan Lejeune, infimière aux sois intensifs du MontLégia

Suite à mon bref passage dans au journal télévisé de RTL-TVI hier soir, je reçois d'innombrables messages de soutien.Déjà, merci à tous! Si je peux profiter de ma modeste popularité du moment pour passer un message, il sera le suivant:JE NE SUIS PAS UN HÉROS ! Je suis un être humain avec une famille, des valeurs, des craintes et tout le reste.Mon métier, je l'ai choisi, je l'aime. Et même en cette période difficile, je ne regrette pas mon choix de carrière.NE NOUS ADULEZ PAS, RESPECTEZ-NOUS!Bon nombre d'entre vous, souhaite nous aider dans cette crise.Vous avez tous les moyens de le faire : respectez les règles qui nous sont à tous imposées. Même si elles sont contraignantes, même si vous les trouvez ridicules. C'est vraiment la meilleure aide que vous puissiez nous offrir à nous, acteurs des soins de santé.À vous, Monsieur Vandenbroucke, ministre de la Santé.Vous avez cerné en 10 minutes de passage dans notre service la détresse qu'il y résidait.Imaginez cette ambiance durant des journées entières, depuis des jours, des semaines, des mois ou même des années.La crise Covid n'a fait que révéler la grande souffrance qui réside dans le secteur des soins de santé depuis bien trop longtemps maintenant.Il est temps d'agir!Dans cette crise, nous avons tous besoin les uns des autres.Meghan Lejeune, infimière aux sois intensifs du MontLégia