Or donc, les vacances de carnaval ne tomberont plus en même temps que les oranges à Binche. Voici venu le nouveau calendrier scolaire, construit sur le principe de sept semaines de cours suivies de deux de congé, avec rabotage de deux semaines durant l'été. Le nombre d...

Or donc, les vacances de carnaval ne tomberont plus en même temps que les oranges à Binche. Voici venu le nouveau calendrier scolaire, construit sur le principe de sept semaines de cours suivies de deux de congé, avec rabotage de deux semaines durant l'été. Le nombre de jours de cours reste bien fixé à 182 par an. L'année scolaire 2022-2023 commencera le 29 août et se terminera le 7 juillet. Cette réforme, réclamée depuis des lunes par la majorité des experts de l'enfance et de l'enseignement, permettra de mieux équilibrer les phases d'efforts et de pause durant l'année et d'ainsi favoriser les apprentissages, notamment auprès des publics les plus fragilisés: les élèves perdent une partie de leurs acquis durant les longs étés et ancrent moins bien la matière au bout de neuf semaines sans trêve. Priorité, donc et enfin, au rythme biologique de l'enfant. La nouvelle fait des heureux et des mécontents. Ainsi des parents dont les enfants ne suivent pas tous l'enseignement francophone. Germanophones et Flamands ne sont en effet pas prêts à sauter le pas. Ce changement touche aussi les secteurs du tourisme, des loisirs, stages et camps de jeunes, des transports et l'organisation du travail. Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, porteur de cette note d'orientation tant attendue, les a, dit-il, largement consultés.