"Pour Ecolo, il n'y a aucune interdiction de principe vis ­à­ vis du PTB. On peut s'allier à tous les partis démocratiques sur la base de projets. Jusqu'à preuve du contraire, le PTB est un parti démocratique", a affirmé Mme Khattabi au quotidien, ce qui a visiblement provoqué nombre de réactions au sein du parti écologiste.

Elle a par la suite précisé à l'agence Belga qu'elle réfutait "un quelconque projet d'alliance" avec le PTB (extrême gauche). "Il n'y a rien en projet", a souligné la coprésidente des Verts, expliquant avoir été interrogée par 'La Libre Belgique' sur les convergences de gauche. "Il n'y a pas plus de projet (d'alliance avec le PTB) qu'avec le PS ou le cdH", a-t-elle assuré samedi en fin de matinée.

La coprésidente d'Ecolo revient aussi longuement dans cette interview sur le blocage wallon du traité commercial négocié entre le Canada et l'Union européenne wallonne (Ceta), dénonçant son exploitation par le PS et le cdH. "Une véritable machine médiatique a été mise en branle de manière démesurée par le PS et le cdH en tant que partis pour vendre de manière indécente l'accord intrabelge obtenu.

Cette dynamique de com' politique était inversement proportionnelle à leurs acquis réels", assure-t-elle. "La campagne de communication du cdH était une insulte à l'intelligence des citoyens en général et de nos agriculteurs", ajoute la dirigeante écologiste.

"Pour Ecolo, il n'y a aucune interdiction de principe vis ­à­ vis du PTB. On peut s'allier à tous les partis démocratiques sur la base de projets. Jusqu'à preuve du contraire, le PTB est un parti démocratique", a affirmé Mme Khattabi au quotidien, ce qui a visiblement provoqué nombre de réactions au sein du parti écologiste. Elle a par la suite précisé à l'agence Belga qu'elle réfutait "un quelconque projet d'alliance" avec le PTB (extrême gauche). "Il n'y a rien en projet", a souligné la coprésidente des Verts, expliquant avoir été interrogée par 'La Libre Belgique' sur les convergences de gauche. "Il n'y a pas plus de projet (d'alliance avec le PTB) qu'avec le PS ou le cdH", a-t-elle assuré samedi en fin de matinée. La coprésidente d'Ecolo revient aussi longuement dans cette interview sur le blocage wallon du traité commercial négocié entre le Canada et l'Union européenne wallonne (Ceta), dénonçant son exploitation par le PS et le cdH. "Une véritable machine médiatique a été mise en branle de manière démesurée par le PS et le cdH en tant que partis pour vendre de manière indécente l'accord intrabelge obtenu. Cette dynamique de com' politique était inversement proportionnelle à leurs acquis réels", assure-t-elle. "La campagne de communication du cdH était une insulte à l'intelligence des citoyens en général et de nos agriculteurs", ajoute la dirigeante écologiste.